Cigarette électronique, encore mieux qu’un tabac


image

Indubitablement, fumer est nocif pour la santé. Mais ce n’est pas si facile de s’en détacher lorsqu’on devient accro. Pour éloigner petit à petit cette mauvaise habitude néfaste pour la santé, une solution célèbre et déjà connue est à adopter : basculer vers la cigarette électronique. Malgré les préjugés, la cigarette électronique est moins nocive qu’un tabac ordinaire. Les explications.

Pas de solvants toxiques

Composée d’un e-liquide et d’autres produits comme le propylène glycol et les solvants, la cigarette électronique n’est pas constitué de particules toxiques. Cette propriété engendre moins de risques cancérogènes et cardiaques. Le principe est de ne pas devenir dépendant. Il faut savoir doser pour éviter une mauvaise exposition à long terme. Le danger théorique plane donc toujours même si les fumeurs de tabacs basculent vers la cigarette électronique. D’après les études, ses composants peuvent créer d’autres risques quand on ne sait pas faire bon usage de la cigarette. Parmi ces mauvais usages, un atomiseur asséché ou un e-liquide trop chauffé provoquent un danger pour le fumeur.

Une aide pour arrêter de fumer

Pour certains fumeurs, la cigarette électronique est comme une issue pour fuir la maladie et les risques de cancer provoqués par le tabac. D’après les recherches, ces risques ne sont pas totalement éradiqués. La nicotine arrive toujours dans le sang mais sera plus assimilable. Le fait de vapoter cet appareil électronique signifie que l’organisme subit toujours des agressions mais en petite quantité. La gorge et les bronches sont encore exposées à l’irritation. En pensant à tous ces dangers, le fumeur est conscient de ce qu’il attend et à quoi il s’expose. En conséquent, il peut prendre la décision d’arrêter de fumer, sans le vouloir.

Vapoter, encore des risques pour la santé

Des études ont prouvé que vapoter une cigarette électronique est avantageux que fumer un tabac. Les effets ne sont pas définitivement absents mais l’entourage et la santé du vapoteur ne sont pas loin du danger. L’urine d’un non-fumeur au contact d’un vapoteur contient de légères traces de nicotine. Pour les vapoteurs en question, leurs bronches sont victimes à une toux répétitive. Leur cerveau et leur sang absorbent légèrement de la nicotine. Face à ces risques, le « hit » ou l’effet recherché en vapotant reste le même qu’en fumant du tabac. Grâce à son odeur, inspirer un grand coup de l’e-cigarette rappelle toujours le parfum du tabac.

Articles similaires